Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
10 mars 2011 4 10 /03 /mars /2011 20:16

securedownload-copie-1

C’est reparti pour une nouvelle saison, ces prochaines semaines seront les plus chargées de l’année, avec l’arrivée du printemps et la terre qui a séché, tout est à faire en même temps.

Recréer les nouveaux parcours pour les cochons, pour pouvoir libérer les anciens, afin d’y mettre les Highlands en attente pour qu’elles libèrent la grande parcelle derrière la ferme pour pouvoir semer les féveroles, l’avoine et l’orge. L’enchaînement est un peu compliqué, si vous n’avez pas tout compris, je comprends, je vais vous expliquer en détail.

Les cochons

Cela fait un an qu’ils sont arrivés dans leurs parcs actuels. C’est un vrai champ de bataille, toute l’herbe a été déracinée, toute la terre remuée. Avant de déménager les cochons, j’attends que le terrain soit bien sec pour que les nouveaux parcs restent en état le plus longtemps possible.

Mes cochons font partis de la rotation des cultures, c’est eux qui apportent la fertilisation pour les cultures suivantes. Cette année les parcs des gestantes et maternités se trouveront dans le champ en face de la chapelle. La disposition des parcs se fait selon différents critères : les portes des cabanes orientées au Sud, des parcs suffisamment larges, les cabanes maternités facilement accessibles pour faciliter la surveillance, les nourrisseurs pas trop loin de la route pour pouvoir les remplir facilement, j’essaye de trouver le meilleur compromis. C’est la première fois que les cochons vont dans ce champ, je fais devoir faire réaliser une traversée de route pour amener l’eau et l’électricité. Une fois le plan réalisé on tire les clôtures électriques, on assemble les nourrisseurs et les abreuvoirs. Pour déménager les cochons on les enferme dans leurs cabanes au petit matin avant qu’ils ne se réveillent, puis on les charge dans un bac attelé derrière le tracteur. Ensuite on déménage les cabanes en les soulevant avec le tracteur, on les installe et on les repaille.

D’ici 15 jours, j’effectuerai les mêmes opérations pour déménager les porcs charcutiers dans la plaine ou se trouve actuellement les vaches.

C’est beaucoup de travail mais cela fait plaisir de les voir dans leurs nouveaux parcs.

Les vachesattendent avec impatience de partir pour leurs pâturages estivaux d’ici 2 à 3 semaines. A Douriez sur le site géré par le conservatoire, un nouveau pâturage a été aménagé, quelques travaux de clôtures sont encore à réalisées. Pour les autres pâtures il faut attendre que l’herbe pousse un peu. Elles patienteront dans la parcelle ou se trouvaient les cochons derrière la ferme c’est la que se trouve le piège pour les attraper et les charge


 

Partager cet article

Repost0

commentaires

Thienpondt Nelly 12/03/2011 11:16


C'est passionnant Grégory !
je ne savais pas que ce sont les vaches et les cochons qui nous ont appris à jouer à "la chaise musicale !
Au moins, grâce à toi je ne mourrai pas idiote!
Pour le transport des cochons endormis, qui se shoote : eux...ou leur éleveur ??!!!
Bravo pour tout !
nelly


Présentation

  • : Le blog de la-ferme-du-beau-pays.over-blog.com
  • : élevage de porcs et d'highlands certifié Bio 360 rue cayonque Borre 59190
  • Contact

Coordonnées

image001

Téléphone Grégory : 06 83 29 10 58
Courriel Wazemmes:lille@fermedubeaupays.fr
Courriel Borre:borre@fermedubeaupays.fr
Téléphone Président amap:
Courriel Amap : contact.CA@fermedubeaupays.fr
Courriel trésorier : contact.amap@fermedubeaupays.fr 


Recherche

Archives

A Travers La Presse