Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 19:36

APPEL À MOBILISATION
CONTRE L'INDUSTRIALISATION DE L'AGRICULTURE
CONTRE L'USINE DES 1 000 VACHES

Jeudi 12 Septembre à Erquinghem-Lys
(près d'Armentières, sortie 9 sur l'A25)
Rendez-vous à 10h00 sur la place de l'église
(contacts sur place  : 06 07 95 68 88 / 06 52 20 34 74 / 07 81 23 88 74)
Petite restauration sur place

securedownload

 

ALORS QUE LA CONSTRUCTION A DÉMARRÉE, 
C'EST LE MOMENT OU JAMAIS D'AGIR
POUR STOPPER CE GRAND PROJET NUISIBLE ET INUTILE !


Le projet du groupe Ramery, c'est une usine de 1000 vaches laitières (8 millions de
litres par an) dans la Somme près d'Abbeville avec un méthaniseur de 1,5  MegaWatts. Ce
projet est un prototype que le groupe a l'ambition de vendre ensuite ailleurs. Alors que la
dérégulation de la production met à mal le secteur, il faut aujourd'hui choisir  :

42 000 FERMES LAITIÈRES ET 100 000 EMPLOIS AUJOURD'HUI
OU 3 000 USINES ET 30 000 SALARIÉS DEMAIN  ?


Nous devons empêcher ce type de projet qui représente tout ce contre quoi la
Confédération paysanne se bat, avec le soutien de nombreux citoyens et
associations, depuis sa création  :
 compression et précarisation de l'emploi,
accaparement du foncier, barrières à l'installation, destruction de l'environnement,
dévitalisation des territoires, industrialisation sans limite de l'agriculture.

CONCENTRER L'ÉLEVAGE =
+ de risques sanitaires (pandémies, tuberculose, ESB...)
+ de pollution des nappes et cours d'eau
+ de dépenses publiques (indemnisation/traitement)
+ de vaches hors-sol sur du béton
+ de soja OGM importé
- de prairies et de beaux paysages


L'emploi et la vie rurale menacés.
Cet investisseur se targue de pouvoir proposer son lait au prix du marché mondial quand
nous en revendiquons près du double pour préserver des emplois agricoles et ruraux et de la vie
dans les territoires  ! Et deux laiteries coopératives seraient prêtes à le lui acheter...
Pour arriver à ses fins, environ 3000  ha lui sont nécessaires pour épandre le digestat de son
méthaniseur, qu'il acquiert en rachetant des parts de sociétés agricoles, contournant ainsi les dispositifs
de contrôle sensés limités l'agrandissement des exploitations agricoles. Selon nos sources, Ramery
contrôlerait déjà plus de 1 000  ha et arpenterait la région pour s'approprier toutes les
terres disponibiles, qu'il achète à prix d'or, empêchant ainsi les jeunes paysans de
s'installer. Et on nous fait miroiter la création d'à peine une dizaine d'emplois  !
L'agriculture française, c'est déjà 4 «  Florange  » par mois  !  Mais avec la dispersion ce plan social
permanent, on fait mine de ne pas voir l'hémorragie des campagnes. L'industrialisation de l'agriculture
fait disparaître des emplois au détriment des citoyens et contribuables.
Et que penser de l'impact sur le tourisme en ce lieu proche d'une des plus belles baies du monde  ?
La santé et l'environnement sont aussi en danger.
Même si les rejets du méthaniseur sont déclarés «  acceptables en termes toxiques et cancérigènes  », il
y aura dans cette concentration animale, épidémies, abattages en masse, mutation
incontrôlable de virus, utilisation d’antibiotiques augmentant l’«  antibio-résistance  » . Ces
bêtes seront élevées hors-sol. Pour les nourrir, au lieu des pâtures et de l'herbe qui est l'alimenation des
ruminants, elles ingéreront principalement maïs et tourteau de soja OGM importé.
Le méthaniseur, prétendument agricole malgré sa taille, sera exempté des normes de sécurité
industrielle : tant pis pour les accidents ! Il recevra des matières fermentescibles multiples mais pas
seulement des déchets car les exemples Allemands montrent une incorporation massive et quasi-
systématique de maïs. Des terres qui produisaient auparavant la nourriture des hommes et
du bétail serviront dorénavant aux «  cultures énergétiques  »  ! Ces substrats seront récoltés
dans un rayon de 1 1 0 km. Les riverains supporteront le va-et-vient, et payeront pour la réfection
des chaussées dégradées . Certains épandages étant à étant à 40 km, le bilan carbone est
probablement défavorable (bilan absent du projet auquel l'État a donné une autorisation) .
Les finances publiques détournées
C’est avec des subventions publiques que M. Ramery (soutenu par des amis influents) prétend
s’installer alors que la population le refuse ! En effet, grâce au tarif de rachat subventionné de
l'électricité produite par méthanisation et à l'attribution de marchés publics de collecte des
déchets verts, le projet de cette entreprise serait économiquement viable.
Si le but du gouvernement actuel est l'agro-écologie et la redistribution des aides en
faveur de l'emploi alors ce projet doit être stoppé.


Nous devons être les plus nombreux possible
pour empêcher ce type de projet de voir le jour
 

 
 -- Confédération Paysanne Nord-Pas-de-Calais 40, avenue Roger Salengro 62223 Saint Laurent Blangy Tel/Fax : 03.21.24.31.53 http://nordpasdecalais.confederationpaysanne.fr 
 -- Mathieu Glorian Animateur régional Confédération Paysanne Nord-Pas-de-Calais 40, avenue Roger Salengro 62223 Saint Laurent Blangy Tel/Fax : 03.21.24.31.53 http://nordpasdecalais.confederationpaysanne.fr 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by Grégory - dans pour info
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de la-ferme-du-beau-pays.over-blog.com
  • Le blog de la-ferme-du-beau-pays.over-blog.com
  • : élevage de porcs et d'highlands certifié Bio 360 rue cayonque Borre 59190
  • Contact

Coordonnées

image001

Téléphone Grégory : 06 83 29 10 58
Courriel Wazemmes:lille@fermedubeaupays.fr
Courriel Borre:borre@fermedubeaupays.fr
Téléphone Président amap:
Courriel Amap : contact.CA@fermedubeaupays.fr
Courriel trésorier : contact.amap@fermedubeaupays.fr 


Recherche

Archives

A Travers La Presse