Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 21:30

Signez ici la pétition de là-bas ( cliquez sur le lien en bas de page) :

 

« Là-bas si j’y suis » c’est fini, Daniel Mermet ne sera plus à l’antenne en septembre et l’équipe est suspendue.

 

Le vendredi 26 juin, au lendemain de la dernière émission de la saison, Laurence Bloch, la nouvelle directrice de France Inter, mettait brutalement un terme à l’une des émissions la plus populaire, la plus originale et la plus engagée de la radio.

 

Madame Bloch assure que l’audience baisse, alors que LA-BAS a apporté plus de 350 000 auditeurs à France Inter sur un horaire difficile. Madame Bloch dit à Daniel Mermet qu’il est trop vieux, alors que la moyenne d’âge de l’équipe est de 37 ans et que Mermet a convenu de passer la main avec son équipe.

 

Depuis longtemps, le pouvoir tentait de faire taire la voix beaucoup trop dissidente de cette émission. La nouvelle direction l’a fait. A l’intérieur de la radio comme parmi les auditeurs, la stupéfaction a fait place à la colère.

 

« C’est une erreur et une faute, dit le comédien François Morel ».

 

De partout, sur tous les réseaux, circulent des pétitions et des dizaines de milliers de messages consternés ou rageurs.

 

« J’ai 30 ans, j’ai grandi avec les reportages, j’ai appris à tendre l’oreille, j’ai appris à réfléchir plutôt qu’à recevoir. C’est l’ouverture à la pensée critique (à la pensée tout court ?) que l’on flingue aujourd’hui. Mais on touche aussi à un petit bout de moi, à une bande de potes, là, dans le poste.

J’ai les boules et je le ferai savoir.
On ne lâche rien. »

 

 

POUR QUE LA BAS CONTINUE ! signez la petition : 

 

Partager cet article

Repost0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 12:01

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 10:51

La coutume voulait que, la veille de Noël, on aille chercher une énorme bûche de bois franc, appelée bûche de Noël, et qu'on la rapporte à la maison en grande pompe. Le soir de Noël, le maître de maison la plaçait dans l'âtre, procédait à des libations, en arrosant le tronc d'huile, de sel et de vin cuit et récitait des prières de circonstance. Dans certaines familles, c'était les jeunes filles de la maison qui allumaient la bûche avec les tisons de celle de l'année précédente, qu'on avait pris soin de conserver précieusement. Dans d'autres familles, c'était plutôt à la mère que revenait ce privilège. Les cendres de cette bûche avaient, dit-on, la propriété de protéger la maison de la foudre et des pouvoirs maléfiques du diable. Le choix de l'essence du bois, les pratiques d'allumage et la durée de combustion constituaient un véritable rituel pouvant varier selon les régions.

 

 

Cette coutume, remontant au XIIe siècle, avait cours dans la plupart des pays européens, notamment en France et en Italie, où la bûche de Noël était appelée ceppo. Au Québec comme en France, cette tradition aurait perduré jusqu'au dernier quart du XIXe siècle. La disparition de cette tradition coïncide avec celle des grands âtres, remplacés progressivement par des poëles de fonte. La grosse bûche fut alors remplacée par une petite bûche de bois, parfois rehaussée de chandelles et de verdure, qu'on plaçait au centre de la table comme décoration de Noël.

 

Aujourd'hui, la bûche de Noël est devenue une pâtisserie traditionnelle, succulent gâteau roulé, glacé de crème au café ou au chocolat et décoré de feuilles de houx et de roses en sucre.

http://www.culture.gouv.fr/culture/noel/franc/buche.htm

Partager cet article

Repost0
14 décembre 2013 6 14 /12 /décembre /2013 10:43

glaces-001.jpg

glaces-a-001.jpg

Partager cet article

Repost0
13 décembre 2013 5 13 /12 /décembre /2013 20:26

23875384-guirlande-de-brindilles-avec-des-bougies-blanches-.jpg

Origine de l’Avent

Le mot "Advent" qui dérive du latin adventus, signifie "venue, avénement". Le temps de l’Avent n’est pas une période d’attente et d’expectative, mais plutôt comme le temps même de la venue et de la manifestation du Seigneur, avec une insistance sur le caractère glorieux de cette "épiphanie". Bien plus qu’un temps de préparation à la fête de la nativité humaine de Jésus, l’Avent se présente ainsi comme une célébration, prolongée pendant quatre semaines, de l’avénement glorieux du Christ Seigneur.

En Orient, le concile d’Ephèse de 430 a exalté la maternité divine de Marie et donné un grand relief à la célébration de la naissance humaine du Fils de Dieu. Dans ce contexte, les semaines qui précèdent la double fête de Noël et de l’Epiphanie constituent une sorte de méditation anticipée sur la venue du Sauveur et le salut opéré par la divination de la nature humaine. Les liturgies orientales s’octroient quatre ou cinq semaines pour chanter les événements qui ont préparé la naissance du Messie, les personnages qui ont joué un rôle déterminant dans cette préparation, en premier lieu Jean-Baptiste et laVierge Marie, mais aussi tous les saints de l’Ancien Testament et enfin la transformation du monde désormais habité par le Dieu fait homme.

A Rome, c’est seulement au VIème siècle que l’Avent trouve son organisation durable. C’est seulement au VIII-IXème siècle que les messes de l’Avent passent au début de l’année liturgique.

En 1963, la Constitution sur la liturgie de Vatican II déclarait que l’Eglise "déploie tout le mystère du Christ pendant le cycle de l’année, de l’incarnation et de la nativité jusqu’à l’Ascension, jusqu’au jour de la Pentecôte, et jusqu’à l’attente de la bienheureuse espérance du Seigneur"

Le temps de l’Avent a un double objet : "C’est le temps de la préparation de Noël, où on célèbre la première venue du Fils de Dieu chez les hommes ; c’est aussi le temps où, à travers ce souvenir, les esprits s’orientent vers l’attente de la seconde venue du Seigneur à la fin des temps".

L’attente chrétienne trouve son expression spontanée dans les textes prophétiques inspirés par l’attente du Messie : Isaïe et Jean-Baptiste sont à Rome les deux grandes voix de la liturgie de l’Avent.

Partager cet article

Repost0
4 novembre 2013 1 04 /11 /novembre /2013 20:14

 panier-fruit-legume-bio

Légumes

Panais, Poireau, Chou-chinois, Fenouil, Chou rouge, Chou blanc, Pomme de terre,Chou-rave
Courge, Radis, Radis long, Chou de Bruxelles, Carotte, Salsifis, Céleri, Epinard, Céleri branche
Chou frisé, Oignon, Cima di Rapa*, Catalonia**, Endive, Mâche, Topinambour, Citrouille

La Cima di rapa est une plante annuelle au feuillage vert foncé, vigoureux, typique des choux, se rapprochant fortement du colza (plante oléagineuse). Elle forme une hampe florale qui peut mesurer jusqu'à 80 cm suivant les variétés. Le bouquet floral est jaunâtre. Toute la plante est comestible. L'odeur et le goût de chou sont bien marqués chez ce légume.

La catalonia est une légume qui fait parti de la famille des chicorées (endives, scarole...). Elle se mange généralement en hiver. Elle est connue pour être un antioxydant puissant qui permet de lutter contre les radicaux libres responsable du vieillissement des cellules. De plus, la catalonia favorise aussi la digestion. C'est donc un légume qui mérite d'être utilisé plus souvent car il est très bénéfique pour notre corps.

 

Fruits

Clémentine, Grenade, Ananas, Banane, Avocat, Citron, Fruit de la passion, Kaki,Mandarin, Noix
Kiwi, Marron, Mangue, Orange, Papaye, Poire,Pomme

Partager cet article

Repost0
27 septembre 2013 5 27 /09 /septembre /2013 10:23

vergers-B.-Outters.jpg

Partager cet article

Repost0
15 septembre 2013 7 15 /09 /septembre /2013 12:40

Bonjour, 

 

La carte des formations apicoles du Centre Agro-environnemental de Tilloy les Mofflaines s'élargit. En fonction de votre niveau en apiculture, de vos disponibilités et de votre projet professionnel, le centre de formation vous propose :

 

Le BPREA (Brevet Professionnel de Responsable d'Exploitation Agricole) option apiculture : Formation diplômante (niveau Bac) de 1200h de formation (générale et technique apicole) + 9 semaines de stage (octobre 2013 - septembre 2014)

 

La SIL (Spécialisation d'Iniative Locale) Apiculture : Formation qualifiante de 560h de techniques apicoles + 9 semaines de stage (février 2014 - septembre 2014)

 

Les formations courtes : Initiation à l'apiculture (juin 2014), santé de l'abeille (avril 2014) , l'élevage de reines (mai 2014).

 

Que vous soyez demandeur d'emploi ou salarié du public ou du privé, des solutions de financements existent (DIf, CIf, financement région...)

 

Pour plus d'informations ou pour obtenir les plaquettes complètes de présentation de ces formations, n'hésitez pas à me contacter.

 

S.Hoguet

Partager cet article

Repost0
8 septembre 2013 7 08 /09 /septembre /2013 19:36

APPEL À MOBILISATION
CONTRE L'INDUSTRIALISATION DE L'AGRICULTURE
CONTRE L'USINE DES 1 000 VACHES

Jeudi 12 Septembre à Erquinghem-Lys
(près d'Armentières, sortie 9 sur l'A25)
Rendez-vous à 10h00 sur la place de l'église
(contacts sur place  : 06 07 95 68 88 / 06 52 20 34 74 / 07 81 23 88 74)
Petite restauration sur place

securedownload

 

ALORS QUE LA CONSTRUCTION A DÉMARRÉE, 
C'EST LE MOMENT OU JAMAIS D'AGIR
POUR STOPPER CE GRAND PROJET NUISIBLE ET INUTILE !


Le projet du groupe Ramery, c'est une usine de 1000 vaches laitières (8 millions de
litres par an) dans la Somme près d'Abbeville avec un méthaniseur de 1,5  MegaWatts. Ce
projet est un prototype que le groupe a l'ambition de vendre ensuite ailleurs. Alors que la
dérégulation de la production met à mal le secteur, il faut aujourd'hui choisir  :

42 000 FERMES LAITIÈRES ET 100 000 EMPLOIS AUJOURD'HUI
OU 3 000 USINES ET 30 000 SALARIÉS DEMAIN  ?


Nous devons empêcher ce type de projet qui représente tout ce contre quoi la
Confédération paysanne se bat, avec le soutien de nombreux citoyens et
associations, depuis sa création  :
 compression et précarisation de l'emploi,
accaparement du foncier, barrières à l'installation, destruction de l'environnement,
dévitalisation des territoires, industrialisation sans limite de l'agriculture.

CONCENTRER L'ÉLEVAGE =
+ de risques sanitaires (pandémies, tuberculose, ESB...)
+ de pollution des nappes et cours d'eau
+ de dépenses publiques (indemnisation/traitement)
+ de vaches hors-sol sur du béton
+ de soja OGM importé
- de prairies et de beaux paysages


L'emploi et la vie rurale menacés.
Cet investisseur se targue de pouvoir proposer son lait au prix du marché mondial quand
nous en revendiquons près du double pour préserver des emplois agricoles et ruraux et de la vie
dans les territoires  ! Et deux laiteries coopératives seraient prêtes à le lui acheter...
Pour arriver à ses fins, environ 3000  ha lui sont nécessaires pour épandre le digestat de son
méthaniseur, qu'il acquiert en rachetant des parts de sociétés agricoles, contournant ainsi les dispositifs
de contrôle sensés limités l'agrandissement des exploitations agricoles. Selon nos sources, Ramery
contrôlerait déjà plus de 1 000  ha et arpenterait la région pour s'approprier toutes les
terres disponibiles, qu'il achète à prix d'or, empêchant ainsi les jeunes paysans de
s'installer. Et on nous fait miroiter la création d'à peine une dizaine d'emplois  !
L'agriculture française, c'est déjà 4 «  Florange  » par mois  !  Mais avec la dispersion ce plan social
permanent, on fait mine de ne pas voir l'hémorragie des campagnes. L'industrialisation de l'agriculture
fait disparaître des emplois au détriment des citoyens et contribuables.
Et que penser de l'impact sur le tourisme en ce lieu proche d'une des plus belles baies du monde  ?
La santé et l'environnement sont aussi en danger.
Même si les rejets du méthaniseur sont déclarés «  acceptables en termes toxiques et cancérigènes  », il
y aura dans cette concentration animale, épidémies, abattages en masse, mutation
incontrôlable de virus, utilisation d’antibiotiques augmentant l’«  antibio-résistance  » . Ces
bêtes seront élevées hors-sol. Pour les nourrir, au lieu des pâtures et de l'herbe qui est l'alimenation des
ruminants, elles ingéreront principalement maïs et tourteau de soja OGM importé.
Le méthaniseur, prétendument agricole malgré sa taille, sera exempté des normes de sécurité
industrielle : tant pis pour les accidents ! Il recevra des matières fermentescibles multiples mais pas
seulement des déchets car les exemples Allemands montrent une incorporation massive et quasi-
systématique de maïs. Des terres qui produisaient auparavant la nourriture des hommes et
du bétail serviront dorénavant aux «  cultures énergétiques  »  ! Ces substrats seront récoltés
dans un rayon de 1 1 0 km. Les riverains supporteront le va-et-vient, et payeront pour la réfection
des chaussées dégradées . Certains épandages étant à étant à 40 km, le bilan carbone est
probablement défavorable (bilan absent du projet auquel l'État a donné une autorisation) .
Les finances publiques détournées
C’est avec des subventions publiques que M. Ramery (soutenu par des amis influents) prétend
s’installer alors que la population le refuse ! En effet, grâce au tarif de rachat subventionné de
l'électricité produite par méthanisation et à l'attribution de marchés publics de collecte des
déchets verts, le projet de cette entreprise serait économiquement viable.
Si le but du gouvernement actuel est l'agro-écologie et la redistribution des aides en
faveur de l'emploi alors ce projet doit être stoppé.


Nous devons être les plus nombreux possible
pour empêcher ce type de projet de voir le jour
 

 
 -- Confédération Paysanne Nord-Pas-de-Calais 40, avenue Roger Salengro 62223 Saint Laurent Blangy Tel/Fax : 03.21.24.31.53 http://nordpasdecalais.confederationpaysanne.fr 
 -- Mathieu Glorian Animateur régional Confédération Paysanne Nord-Pas-de-Calais 40, avenue Roger Salengro 62223 Saint Laurent Blangy Tel/Fax : 03.21.24.31.53 http://nordpasdecalais.confederationpaysanne.fr 
 

Partager cet article

Repost0
7 septembre 2013 6 07 /09 /septembre /2013 08:55

panier-fruit-legume-bio

 

Légumes du mois de septembre
----------------------------
- Aubergine, Panais, Courgette, Betterave rouge, Chou-fleur, Haricot, Brocoli, Chou-chinois, Fenouil, ConcombreChou rougeChou blancPomme de terreChou-raveBetteCourge
Laitue romainePoireauPâtissonPoivronRadisRadis longChou Romanesco,Chou de Bruxelles
CarotteCéleriPetit oignon blancEpinardCéleri brancheChou friséMaïsOignonArtichaut
Cima di RapaCataloniaPotironNavetCitrouille

 

Fruits du mois de septembre
----------------------------
- Tomate charnue, Tomate Peretti, Tomate, Myrtille, Framboise, Mirabelle, Coing, Groseille à maquereau, Raisin, Quetsche, Banane, Avocat, Citron, Figue fraîche, fraise des bois, Fraise
Fruit de la passion, Groseille, Litchi, Reine Claude, Noisette, Noix, Kiwi, Melon, Marron, Mangue, Mûr, Nectarine, Papaye, Pêche , Poire, Prune, Pastèque 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de la-ferme-du-beau-pays.over-blog.com
  • : élevage de porcs et d'highlands certifié Bio 360 rue cayonque Borre 59190
  • Contact

Coordonnées

image001

Téléphone Grégory : 06 83 29 10 58
Courriel Wazemmes:lille@fermedubeaupays.fr
Courriel Borre:borre@fermedubeaupays.fr
Téléphone Président amap:
Courriel Amap : contact.CA@fermedubeaupays.fr
Courriel trésorier : contact.amap@fermedubeaupays.fr 


Recherche

Archives

A Travers La Presse